Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Institut Catholique de Toulouse - ICT
  • Version française
  • Version anglaise
  • Version espagnole

Fiche signalétique

  • Crédits ECTS : 1
  • Volume horaire : 6
  • Faculté

    Faculté de Théologie

  • Période d'enseignement : Premier semestre
  • Plage horaire : Journée
  • Date de début des cours : 06/10/2017

CS - Spiritualité dominicaine (CS2_MO_SPIDO)

Examens

Validation écrite 1 : 3 décembre 2017 et Validation écrite 2 : 31 juillet 2018

Syllabus

Existe-t-il une spiritualité dominicaine ? A la suite du P. Régamey (1900-1996), la plupart des auteurs contemporains appartenant à l’Ordre des Prêcheurs en ont douté pour deux raisons : en premier lieu parce qu’ils refusaient la notion de spiritualité, dans laquelle ils ne voyaient qu’une conséquence moderne de l’éclatement de la théologie à partir du XVIesiècle ; en second lieu parce que la vie spirituelle des Prêcheurs n’est liée ni à une Règle, ni à une expérience mystique fondatrice, ni à une méthode de spiritualité partagée par les membres de l’Ordre. Dans cette perspective, l’Ordre des Prêcheurs n’aurait d’autre caractéristique que d’être purement évangélique. Huit siècles d’histoire dominicaine révèlent cependant, au-delà des différences, un esprit de famille chez ceux qui se réclament de saint Dominique. Le Patriarche des Prêcheurs a certes disparu derrière son œuvre mais il n’a pas cessé d’en être la référence fondatrice. Il n’a pas laissé le récit de son expérience spirituelle ni précisé le chemin à suivre pour les frères et les sœurs qu’il avait groupés en communauté ; ses successeurs ont pourtant dessiné par leur action et par leur enseignement un chemin propre, une voie des Prêcheurs. Après un parcours rapide dans l’histoire dominicaine pour en dégager quelques figures de spirituels, nous essayerons de caractériser l’expérience spirituelle initiale de saint Dominique. En tirant parti de cette double enquête, nous tenterons alors de dégager les lignes de force d’une spiritualité des Prêcheurs.

Informations supplémentaires

Bibliographie :

Guy Bedouelle, Dominique ou la grâce de la Parole, Paris, Fayard, 1982, 278 p.
Guy Bedouelle, Alain Quilici, Les Frères Prêcheurs autrement dits Dominicains, Paris, « Le Sarment-Fayard », 1997, 314 p.
Bede Jarrett, Vie de saint Dominique, traduit de l’anglais par Marcelle Dalloni, Ed. Saint-Paul, Fribourg-Paris, 1947, 234 p.
Antoine Lemonnyer, Notre vie divine, Juvisy, Ed. du Cerf, 1936, 446 p.
Sœur Marie-Ancilla, Saint Dominique et la vie apostolique dominicaine, « Cahiers de l’Ecole cathédrale n° 20 »Paris, Mame, 1996, 109 p.
Paul Murray, The new wine of Dominican Spirituality. A drink called happiness, Burns & Oates, London-New-York, 2006, 198 p.
Pie-Raymond Régamey, Portrait spirituel du chrétien, « Cogitatio Fidei n° 9 », Paris, Ed. du Cerf, 1963, 532 p.
Marie-Humbert Vicaire (textes présentés et annotés par), Saint Dominique et ses frères. Evangile ou croisade ? Paris, Ed. du Cerf, 1967, 192 p.
Marie-Humbert Vicaire (textes présentés et annotés par), Saint Dominique. La vie apostolique, Paris, Ed ; du Cerf, 1965, 216 p.
Marie-Humbert Vicaire, Histoire de saint Dominique, Paris, Ed. du Cerf, 2004 (2e édition), 752 p.

Contact

Institut Catholique de Toulouse

31 rue de la Fonderie
B.P. 7012
31068 Toulouse Cedex 7

Tél : 05 61 36 81 00

Contact :L'ICT (dircabrectorat @ ict-toulouse.fr)

Trouver une formation