EXPOSITIONS

Ouverture de 15h30 à 18h30 du mercredi au vendredi, 15h à 18h le samedi

Exposition Victor GRAY

9 septembre – 3 octobre 2021

Victor Gray,La musique 1990 75×75
Acrylique sur papier

Exposition Trésors archéologiques

2010-2020, 10 ans de création de l’espace muséographique Georges Baccrabère

13 janvier – 20 février 2021

Exposition Art urbain : Fleur Blume

10 mars – 10 avril 2021

Vernissage Daze au musée ICT

CONFERENCE

Camille CLAUDEL (1864-1943), L’Aurore, vers 1900-1908, Nogent-sur-Seine, musée Camille Claudel © Marco Illuminati

Camille Claudel / portrait d’une femme artiste

Pascale CAZALES, Maître de conférences
vendredi 12 mars 2021, 17h30-19h

Dès son plus jeune âge, Camille Claudel (1864-1943) montre des dispositions artistiques exceptionnelles doublées d’une détermination sans faille qui propulsent la jeune fille dans le monde de l’art en particulier celui de la sculpture. Autodidacte, ses oeuvres de jeunesse réalisées alors qu’elle a juste 12 ans témoignent déjà d’un sens artistique que sa formation à l’académie Colarossi en 1882 ne fait que confirmer. La rencontre avec Auguste Rodin en 1883 opèrera un tournant capital dans la vie de la jeune femme. Ces deux artistes ont en commun la sculpture comme respiration. La précocité de Camille Claudel éblouit Rodin. La puissance créative de Rodin la met au défi de se dépasser. Puis l’enfermement psychiatrique interviendra brutalement qui mettra fin à sa carrière et à sa vie.
Camille Claudel est entrée dans l’art comme on entre en religion. Avec ferveur, courage et sans concession. Ses oeuvres portent la marque de son art : exigeant, audacieux et subtil. C’est tout cela que nous découvrirons à travers ses oeuvres connues et moins connues . Et aussi à travers ses écrits – lettres- si émouvantes qui nous parlent d’une femme, d’une artiste, d’une fille, d’une soeur si peu comprise.


Tarif : 8 €

COURS PUBLICS D’HISTOIRE DE L’ART

L’art médiéval en Toscane : une préfiguration de la Renaissance italienne ?

Christophe BALAGNA

Mardi 14h à 16h30

Sienne, Palazzo Publico, Maestà de Simone Martini, 1315, détail

Avant de nous consacrer, en 2021-2022, aux prémices de la Renaissance et à ses premières manifestations, d’abord à Florence, puis dans le reste de la péninsule, nous allons cette année nous demander si l’art du Moyen Âge en Italie, notamment durant le Trecento et plus précisément en Toscane, ne porterait pas en lui l’une des origines de la Renaissance du XVe siècle. Cette question, rarement abordée de ce point de vue-là, nous permettra d’appréhender l’apparition de la Renaissance de façon tout à fait originale et dynamique en convoquant l’architecture, la sculpture et la peinture…        

En effet, la Toscane possède un patrimoine médiéval hors du commun, à la fois religieux et civil, comptant de nombreuses cathédrales, abbayes, baptistères, demeures urbaines et rurales, qui constituent aujourd’hui encore l’inoubliable parure monumentale des villes et des villages de l’ancienne Tuscia dont l’aspect actuel est très souvent le même qu’au XIVe siècle. En parcourant les villes les plus prestigieuses, en suivant les traces des plus éminents artistes, notamment des peintres florentins et siennois, et en traitant, en filigrane, de la portée politique et sociale de l’art médiéval en Toscane, nous essaierons cette année d’analyser sous un jour nouveau les différentes facettes d’un moment d’exception de l’art occidental.

6 octobre, 13 octobre, 3 novembre, 10 novembre, 17 novembre, 24 Novembre, 1er décembre, 5 janvier, 12 janvier, 26 Janvier, 2 février, 9 février, 2 mars, 9 mars, 23 mars, 30 mars, 6 avril, 13 avril, 4 mai, 18 mai

Tarif : 324 € Frais d’inscription : 37 €

L’art roman dans le nord de l’Espagne dans la 2e moitié du XIIe siècle et autour de 1200 : vers l’art gothique

Christohe BALAGNA

Mardi 16h-17h30

Uncastillo, église Saint-Martin, arcature aveugle de l’abside, vers 1170, détail

Dans la 2e moitié du XIIe siècle et dans les années 1200, l’art roman dans le nord de l’Espagne connaît un véritable sommet : construction et achèvement de grands édifices, innovations architecturales et structurelles, mise en œuvre de programmes sculptés exceptionnels, entre autres réalisations. Surtout, quelques chantiers prestigieux font se côtoyer ou se succéder des artistes très talentueux, traditionnels pour certains et plus inventifs pour d’autres : à Silos, à Sangüesa, à Uncastillo, à Oviedo, par exemple, les sculpteurs laissent le champ libre à de nouvelles préoccupations stylistiques et techniques, sans doute selon la volonté des commanditaires religieux désireux de s’ouvrir à un nouvel art, venu d’au-delà des Pyrénées…        
De la Castille à Compostelle, en passant par l’Aragon, la Navarre ou les Asturies, de Leodegarius à Maître Mathieu, ainsi qu’au travers des réalisations d’artistes anonymes, consacrons la dernière année de ce cycle sur l’art roman dans le nord de l’Espagne et le midi de la France aux étapes essentielles qui vont mener à la révolution gothique et ce, dans l’une des régions les plus riches en chefs-d’œuvre du Moyen Âge, l’Espagne chrétienne…

6 octobre, 13 octobre, 3 novembre, 10 novembre, 17 novembre, 24 Novembre, 1er décembre, 5 janvier, 12 janvier, 26 Janvier, 2 février, 9 février, 2 mars, 9 mars, 23 mars, 30 mars, 6 avril, 13 avril, 4 mai, 18 mai

Tarif : 324 € Frais d’inscription : 37 €

Session IAMS

Images et paroles d’artistes

Le pôle arts et patrimoine, en lien avec la Faculté libre
de philosophie et la Faculté libre des lettres et des
sciences humaines, proposent 3 rendez-vous autour de l’art moderne et contemporain.
L’année dernière , une première session nous a
permis d’aborder le travail de Marcel Duchamp
jusqu’en 1915 ainsi que les oeuvres de Mark Rothko
jusqu’à la date de sa disparition.
La présentation de Pierre Soulages, initialement
prévue le 21 avril 2020 , n’ayant pas pu avoir lieu à
cause du confinement est reportée cette année 2021.
Nous proposons donc pour cette deuxième session les 3
rencontres suivantes :
• Marcel Duchamp (1887-1968) 1915 à 1968
• Le mouvement japonais Gutai (1954-1972) et l’artiste
Japonais Takesada Matsutani
• Pierre Soulages (1919)
À l’aide des films et de textes consacrés aux artistes et/
ou aux mouvements auxquels ils se rattachent nous
aborderons les oeuvres ouvrant la discussion avec le
public tant sur plan artistique que celui philosophie
de vie.
Séance de 1H15 :
45 minutes de film + 30 minutes d’explications et
débats.

Présentation des films et animation des débats :

  • Pascale CAZALES, Directrice du pôle Arts et Patrimoine
  • Catherine CAMUSSO, Enseignante Faculté libre des Lettres et Sciences humaines

Mardi 16h15 à 18h
1er décembre 2020, 2 février 2021, 2 mars 2021

Tarif : 35 €