Vous vous apprêtez à effectuer une mobilité internationale pendant vos études à l’ICT ? Voici nos conseils pour bien préparer votre départ.

À faire avant de partir

Préparer son départ à l’étranger, ça s’organise. Ne prenez pas votre billet à la dernière minute. Avant de partir, assurez-vous d’avoir tous les documents dont vous aurez besoin avec vous : passeport et/ou carte d’identité en cours de validité, photos d’identité, lettre d’acceptation, carte vitale et carte européenne d’assurance maladie, ordonnance si prise de médicaments régulière, carnet de santé, et si possible billet de retour. Vous pouvez aussi avoir besoin de fournir la preuve que vous avez le budget nécessaire pour vivre sur place une fois arrivé.

Pensez à emporter un adaptateur secteur si le système électrique de votre pays de destination diffère du système français.

Logement

Nous vous conseillons de chercher un logement dès que votre départ en mobilité est confirmé. Votre établissement d’accueil peut vous aider, pensez à vous renseigner auprès d’eux.

Par ailleurs, si vous ne souhaitez pas garder votre logement actuel à Toulouse, n’oubliez pas d’envoyer un préavis à votre propriétaire.

Assurance maladie

Si vous partez dans un pays de l’Union Européenne, pensez à demander la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Celle-ci vous permettra de bénéficier de la prise en charge de vos soins de santé pendant votre séjour. Elle est valable 2 ans.

Si vous partez hors Europe, votre protection sociale sera fonction de votre pays d’accueil et de votre âge.

Pour plus de renseignements : https://www.ameli.fr/assure/droits-demarches/europe-international/protection-sociale-etranger/etudes-etranger

Budget

Renseignez-vous sur le coût de la vie dans votre pays d’accueil, et préparez votre budget en conséquence. Des sites comme le Coût de l’expat (https://www.lecoutdelexpat.com/france-etranger) peuvent vous aider.

Une fois sur place, vous aurez sans doute besoin d’ouvrir un compte dans une banque locale. Ceci vous permettra d’éviter certains frais avec votre carte bleue, en particulier si vous vous rendez hors zone euro ou hors Europe, et facilitera vos démarches au quotidien.

Démarches administratives

N’oubliez pas avant de partir de prévenir votre banque, de faire réorienter votre courrier et, le cas échéant, de résilier vos abonnements Internet, téléphone et électricité.

Pensez à signaler aux autorités françaises que vous partez à l’étranger en vous inscrivant sur le système Ariane (https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane/dyn/public/login.html) et, si votre séjour dépasse 6 mois, sur le registre des Français de l’étranger (plus d’infos : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33307).

Partir à l’étranger

L’international vous attire ? L’Institut Catholique de Toulouse vous offre l’opportunité de partir à l’étranger pendant vos études, que ce soit pour réaliser un semestre ou une année dans une université étrangère, faire un stage ou travailler comme assistant de français. La mobilité internationale est un atout dans votre parcours !

Étudier à l’étranger

Grâce à ses nombreux partenariats, l’Institut Catholique donne la possibilité à ses étudiants d’effectuer une partie de leur cursus à l’étranger, dans le cadre d’Erasmus+ ou d’un accord de coopération. Pour cela, vous devez avoir validé une première année d’études.

Si vous effectuez votre mobilité avec le programme Erasmus+, vous aurez à vous acquitter des droits d’inscription au sein de l’ICT pour bénéficier de la gratuité des frais d’inscription dans l’université d’accueil (sauf cas exceptionnel pour certaines universités).

Pour un départ en 3ème année, vous devrez préparer votre projet avec votre directeur d’études et le responsable des Relations Internationales en 2ème année. Vous devrez également assister à la réunion de préparation de séjours d’études en début d’année.

En savoir plus :

Faire un stage à l’étranger

Vous pouvez aussi opter pour un stage à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus+ ou bien grâce à l’offre de stages proposée par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

En savoir plus

Travailler comme assistant de français

Pourquoi ne pas partir comme assistant de langue pour enseigner le français dans un établissement scolaire ou universitaire étranger ? Vous pourrez ainsi acquérir des compétences dans le domaine de l’enseignement tout en améliorant vos compétences linguistiques.

En savoir plus