Présentation

L’Institut catholique de Toulouse (ICT) a été fondé en 1877. Fonctionnant sous forme d’association loi 1901, reconnu d’utilité publique, il a obtenu fin 2015, la qualification d’établissement d’enseignement supérieur privé d’intérêt général (EESPIG), accordée par le Ministère de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation (MESRI).

La qualité des cursus est supervisée par les services du MESRI et des Rectorats de l’Académie d’Occitanie.

le statut EESPIG d’organisme non-lucratif d’intérêt général est une traduction institutionnelle précieuse des valeurs profondes de l’ICT, et le résultat d’une évaluation externe, attestant du respect de ces valeurs fondamentales.

L’institut Catholique de Toulouse est d’autre part considéré comme une université par le Saint-Siège, signataire des accords de Bologne, qui l’accrédite pour la délivrance de diplômes canoniques. C’est donc un établissement qui relève de deux tutelles différentes.

Les facultés délivrant des diplômes canoniques sont évaluées par l’AVEPRO, agence d’évaluation du Saint-Siège dont l’activité est régie par les European Standards and Guidelines.

Les valeurs de l’Institut sont adossées aux documents romains Ex corde Ecclesia, pour l’Institut dans son ensemble, Sapientia Christiana et Veritatis Gaudium pour ce qui concerne plus spécialement les facultés dites canoniques, relevant du Saint-Siège. Ces documents insèrent l’ICT dans une communauté de valeurs partagées internationalement avec l’ensemble des
Universités Catholiques mondiales. Elles articulent une mission d’éducation et de recherche universitaire avec le personnalisme chrétien.

Ces valeurs et leur traduction dans les missions fondamentales de l’ICT sont clairement définies dans les textes officiels suivants, disponibles sur demande :

L’Institut Catholique de Toulouse prépare, pour certaines de ses formations, des diplômes d’État (licences, masters, doctorats). Il regroupe aujourd’hui 5 facultés, 10 organismes intégrés, une unité de recherche. Il est en lien avec 4 organismes associés.
Les formations proposées sous la forme de 13 parcours, conduisent à la délivrance de diplômes de 11 licences et 5 masters conventionnés avec des établissements d’enseignement supérieur publics habilités à délivrer des diplômes nationaux, ou délivrés sous jury rectoral de l’Académie de Toulouse ainsi qu’à des diplômes de baccalauréats (3), de licences (3) et de
doctorats canoniques (3), mais également de plusieurs diplômes et certificats d’établissement.

L’ICT est installé dans le centre historique de Toulouse. Son site principal, rue de la Fonderie, est situé dans l’ancien couvent des Clarisses, dont les fondations reposent sur le rempart gallo-romain du IIIème siècle, devenue fonderie de canons lors des guerres napoléoniennes. Deux autres sites sont à proximité : place du Parlement, et rue des Fleurs.

Les dates clés

  • 15 novembre 1877 : Création de l’Institut Catholique de Toulouse (ouverture d’une Faculté de droit, puis d’une Faculté des lettres en 1878, d’une Faculté de théologie en 1879, d’une École supérieure des Sciences en 1882 et des Facultés de philosophie et de droit canonique en 1899).
  • 1908 : Création de l’association des Amis de l’ICT.
  • 1918 : Création de l’École supérieure d’Agriculture de Purpan (ESAP), devenue École d’Ingénieurs de Purpan en 2008.
  • 1940 : Réquisition des bâtiments pour y installer un hôpital complémentaire.
  • 1940-1942 : La Bibliothèque de l’Institut devient un lieu d’accueil des personnes poursuivies par les lois antijuives de l’État français.
  • 1944 : Arrestation du recteur de l’Institut catholique, Mgr Bruno de Solages, ainsi que de plusieurs autres professeurs par la Gestapo. Ils sont déportés à Neuengamme.
  • 1969 : L’Institut d’Études religieuses et pastorales (IERP) est intégré à l’ICT.
  • 1989 : Achat des bâtiments place du Parlement.
  • 1994 : Inauguration de l’orgue de la chapelle Sainte Claire.
  • 1998 : Premières formations diplômantes par l’État à la Faculté libre des lettres.
  • 2001 : L’ICT est reconnu fondation d’utilité publique.
  • 2007 : Aménagement d’un centre d’archives historiques.
  • 2009 : Inauguration de la maison de la recherche.
  • 2010 : Ravalement des façades du XIVe et du XVIIe siècle et réaménagement du musée archéologique.
  • 2007 : Reprise des activités de la faculté de droit en partenariat avec la faculté libre de droit de l’institut catholique de Lille et en convention avec la Faculté de droit de l’Université Toulouse I-Capitole.
  • 2011 : L’Institut Supérieur de Formation de l’Enseignement Catholique (ISFEC) de Midi-Pyrénées est intégré à l’Institut Catholique.
  • 2012 L’Ecole Supérieure pour la Qualité, l’Environnement, la Sécurité et la Santé en Entreprise(ESQESE) rejoint l’ICT.
  • 2012 : Inauguration de la Maison Saint-Vincent-de-Paul.
  • 2014 : L’ISCAM devient ISIC : Institut Supérieur d’Informatique et de Communication numérique.
  • 2018 : Inauguration de la Bibliothèque Aimé-Georges-Martimort.

Nos axes stratégiques 2014-2020

L’Institut Catholique de Toulouse inscrit son développement selon les axes stratégiques suivants :

Axe 1 : développer des actions de formations pour renforcer la mutualisation, l’attractivité et la diversification de l’offre de formation

Axe 2 : Restructurer l’organisation de la recherche afin de rendre visible, valoriser la recherche existante. Mettre en place une politique scientifique innovante liée au caractère propre de l’ICT

Axe 3 : Contribuer à développer une dynamique internationale des instituts et universités catholiques

Axe 4 : contribuer aux conditions d’épanouissement et de réussite des étudiants, assurer une véritable mission humaine et sociale de la Vie étudiante au sein de l’ICT

Axe 5 : favoriser le développement de compétences adaptées aux besoins des milieux socio-économiques pour une meilleure insertion professionnelle des étudiants

Axe 6 : reformer la gouvernance et le management

Axe 7 : tenir compte de l’évolution des besoins immobiliers au regard des usages en termes de formation et de recherche