Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Institut Catholique de Toulouse - ICT
  • Version française
  • Version anglaise
  • Version espagnole

Nomination du nouveau recteur de l'Institut Catholique de Toulouse

Le 15 juin 2018

Monsieur l'abbé Christian DELARBRE, Maître de Conférences à la Faculté de Théologie, Vicaire général du diocèse d’Auch, est nommé ce 12 juin 2018, Recteur de l’Institut Catholique de Toulouse.
Il prendra ses fonctions à la rentrée universitaire 2018-2019.

Né en 1964, ingénieur de l’École Centrale de Lyon, M. l’abbé Christian DELARBRE est titulaire d’un Doctorat en Théologie (ICP, 2007) et Maître de Conférences au sein de l’Institut Catholique de Toulouse pour la Faculté de Théologie et pour l’Institut d’Études Religieuses et Pastorales (IERP) ; il est également membre de l’Unité de Recherche CERES « Culture, Éthique, Religion Et Société» et intervient dans la thématique 3 "Éthique, Science et Santé" de l'Institut Catholique de Toulouse.

 Monsieur l’abbé Christian DELARBRE exerce, depuis 2015, la fonction de Vicaire Général du diocèse d’Auch ; Il est aussi Responsable provincial de la formation au diaconat.

Creation de la Chaire en « Éthique et santé » avec la Fondation Pierre Fabre

Le 5 juin 2018

Depuis 1999 et la création de la Fondation Pierre Fabre, le dirigeant visionnaire Pierre Fabre constatait que « la moitié de la population n'a pas accès aux médicaments essentiels alors même que se développent de nouvelles pandémies et que d'anciennes ressurgissent. Dans les pays les plus pauvres en effet, les médicaments sont trop souvent inexistants ou de qualité douteuse car insuffisamment contrôlés, voire même mortellement contrefaits. Cela n'est plus supportable. La Fondation Pierre Fabre a été créée pour participer activement à la correction de ces déséquilibres en améliorant l’accès aux médicaments et aux soins de qualité ».

Conscient que l'aide ne suffit pas, la Fondation Pierre FABRE s'attache également à ériger la formation comme un axe d’intervention prioritaire. Le Groupe, soucieux de prolonger la culture Pierre FABRE en dehors du strict cadre de l'entreprise, par l’intermédiaire de la Fondation Pierre FABRE, a pu favoriser de multiples partenariats académiques.

Résolument tourné vers le monde de l’entreprise, l’Institut Catholique est à l’écoute des questions d’aujourd’hui pour mieux accompagner les acteurs du monde socio-économique dans leurs réflexions éthiques.

C'est ainsi que Pierre FABRE et l'Institut Catholique de Toulouse se sont rapprochés pour créer une Chaire en « Éthique et santé ».

La Chaire Pierre Fabre a donc pour objectifs :

– D’étudier les liens entre les développements scientifiques, médicaux ou strictement pharmacolologiques/pharmaceutiques, leur application pratique et le droit et l'éthique

– De conduire une réflexion éthique sur les conséquences des activités et recherches scientifiques sur les personnes, leur statut de patient ou d'acteur, sur les populations défavorisées de pays développés, en voie de développement ou non

– De développer des réponses éthiques permettant tout à la fois de favoriser le développement scientifique et d'adopter une attitude respectueuse des personnes défavorisées et du monde vivant, dans son ensemble.

Dans le cadre de la Chaire, les enseignants-chercheurs s'engageront dans une démarche de publication correspondant à la rigueur scientifique indispensable à tout travail de recherche.

Pour renforcer la visibilité de la Chaire, des publications seront également effectuées auprès de revues professionnelles. Des publications dans les journaux grands publics doivent aussi être envisagées de manière à ce que l'expertise développée par la Chaire et ses enseignants-chercheurs soit diffusée le plus largement.

Enfin, cette chaire de recherche sera le pilier sur lequel s’adosseront les formations de l’ICT orientées sur la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) et l’éthique des entreprises.

Nouveau certificat "Droit ecclesial de la vie Consacrée"

Inscriptions ouvertes - 1ère session en novembre 2018

Le 29 juin 2018

Ce certificat est un diplôme interne et est proposé sous forme de sessions réparties sur un cycle de deux années académiques.

Il vise à former toutes les personnes consacrées, hommes ou femmes, désireux de se former tout au long de leur vie.

Il est également ouvert aux laïcs et aux clercs diocésains (autorisés par leur Ordinaire) motivés par l'étude de l'enseignement du Magistère ecclésial et de la législation canonique relatifs à la Vie Consacrée dans l'Église.

Cette formation s'inscrit dans la perspective qui est celle de l'Église concernant les consacré(e)s dans la variété de leurs charismes :

"Tout au long de leur vie, les religieux poursuivront avec soin leur formation spirituelle, doctrinale et pratique, et les Supérieurs leur en fourniront les moyens et le temps nécessaire". (canon 661 du Code de droit canonique de 1983).

 

Elle contribue à l'acquisition de compétences essentielles des personnes consacrées au sein des communautés de vie consacrée et/ou des diocèses et susceptibles d'exercer des fonctions en matière de :

  • Formation
  • Conseil
  • Accompagnement
  • Gouvernement
  • Administration


Programme 2018-2019

 

Tarifs année 2018-2019

 

Nouveaux accords de double diplôme avec l'Allemagne et l'Italie

Le 19 avril 2018

Dans le cadre de ses formations de niveau master, la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique de Toulouse met en place des accords de double diplôme avec l’Université Catholique d’Eichstätt-Ingolstadt (Allemagne), l’Université de Messine (Italie) et l’Université de Macerata (Italie).

Cette formation propose deux filières spécifiques :

  • « Anthropologie et philosophie de la personne »
  • « Métaphysique et philosophie de la religion »

Tout cela n’aurait pas été possible sans la détermination des responsables des universités italiennes, allemandes et françaises.

Carla Canullo, responsable de la formation à Macerata témoigne de « la qualité de la recherche et des publications des professeurs de la faculté de philosophie de l’ICT et de leur réputation internationale mais aussi de la qualité de la formation offerte aux étudiants ».

A Messine, Giuseppe Giordano  évoque l’aspect  international : « Dans l’objectif d’internationalisation des diplômes, il nous a semblé évident, de par la qualité de l’offre de formation toulousaine,  de signer une convention permettant des échanges entre nos universités qui donne à terme un diplôme européen à nos étudiants. »

En Allemagne, Walter Schweidler décrit « un programme qui englobe toutes les disciplines et époques de la philosophie orienté vers la pratique. Les cours proposés par l’ICT et la KU Eichstätt se complètent mutuellement pour former un programme philosophique commun.»

Ainsi, l’Italie, l’Allemagne et la France s’associent pour apporter aux étudiants une internationalisation de leur formation grâce à ce double cursus.

Giulia Stefano, étudiante à l’université de Messine et à l’ICT témoignage d’une formation « unique et irremplaçable ». Elle ajoute « J’avais un peu peur de l’expérience qui m’attendait mais grâce à l’aide des professeurs, j’ai pu m’imprégner de la culture et participer à de nombreuses conférences. Enfin, « last but not least », l’attention et l’intérêt que l’ICT porte à ses étudiants a été une des raisons de ma bonne intégration.

C’est une expérience humaine unique. »