Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Institut Catholique de Toulouse - ICT
  • Version française
  • Version anglaise
  • Version espagnole

Nouveau logo, nouvelles couleurs

L’Institut Catholique de Toulouse (ICT) assoit sa marque et développe son identité graphique commune

Le 13 juin 2019

L'institut Catholique de Toulouse (ICT) assoit sa marque et développe son identité graphique.

À compter d’aujourd’hui, les couleurs de l’ICT changent. Dès à présent, vous pouvez découvrir notre nouveau logo.

Après un an de consultation et de travail avec ses équipes, avec le soutien de l’agence de communication toulousaine ICOM, l’Institut Catholique de Toulouse est heureux de vous présenter sa nouvelle identité graphique.


Le logo de l’ICT intègre désormais le sceau historique de notre Institut datant du XIIIème siècle, épuré de détails n’altérant pas son sens et donnant une visibilité au texte en latin.
Ainsi nous pourrons lire : « Universitas Catholica Tolosana »


Le choix de mettre en avant le sceau retrace la richesse de nos racines. Il révèle à la fois le caractère universitaire et la catholicité de notre établissement.
Le carré au-dessus du i et le trait structurent le logo en lui donnant une stabilité et une rigueur. Ces éléments illustrent l’exigence de notre institut pour accompagner et former les 3 700 étudiants accueillis chaque année.
Les lettres « ict » en minuscules donnent un aspect jeune et dynamique à l’ensemble pour représenter le cœur de l’action de notre Institut, les étudiants.
Le bleu du pastel est une couleur liée à la sérénité. Il évoque l’universalité, et rappelle notre rayonnement universitaire en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie.
Quant au violet, il fait référence à notre ancrage au cœur de la ville de Toulouse.
La nouvelle charte graphique est dévoilée aujourd’hui à l’ensemble des salariés et aux partenaires de l’ICT.

Ce logo marque le lancement de notre nouvelle charte graphique qui sera déclinée sur tous nos supports pour une image reconnaissable au premier coup d’œil. Nos couleurs changent, mais pas notre esprit!

Objectif de l’été : parler français !

Avec les cours d’été à l’IULCF, apprenez le français, rencontrez des étudiants venus du monde entier, découvrez la culture française et profitez du Sud de la France à sa meilleure saison !

Le 27 mars 2019

L’IULCF propose des cours de français de grande qualité pour tous les niveaux et en petits groupes pour favoriser l’apprentissage. Les cours sont construits « sur mesure » par nos enseignants qui s’adaptent aux besoins des étudiants. Nous utilisons une pédagogie active et communicative car c’est en communiquant que l’on apprend à communiquer !

  Les cours à l’IULCF, c’est quoi ?

Un rendez-vous quotidien pour apprendre le français, développer ses connaissances, diversifier ses compétences et surtout progresser rapidement !
Au total :

-          80h de cours

-          des ateliers culturels et de conversation, de phonétique et bien d’autres activités complémentaires proposées les après-midi : ateliers cuisine, jeux, sorties, pauses musicales, spectacles, etc.

Les cours à l’IULCF, c’est quand ?

Deux sessions :

-          Du 1er au 26 juillet

-          Du 1er au 30 août.

Tous les matins de 8h30 à 12h30

Les cours à l’IULCF, c’est combien ?

-          1 mois entier 785€

-          3 semaines 615€

-          2 semaines 435€

Besoin d’un logement ? C’est possible ! Vous pouvez même choisir ce que vous préférez : résidence universitaire, Habitat Jeunes Espérance, famille d’accueil.

Il suffit de l’indiquer dans le formulaire et nous ferons le nécessaire pour vous trouver un logement !

Vous êtes partant pour cette aventure ? N’attendez plus et inscrivez-vous !

Fabienne Raynaud fabienne.raynaud @ ict-toulouse.fr

[ALUMNI] Damien Naud, musicien et pilote de drone

Du 20 juin 2019 au 2 juillet 2019

Vous êtes diplômé d’une Licence en Médiation culturelle à l’ICT ainsi que d’un Master en Administration et gestion de la musique de la Sorbonne, et vous êtes également organiste. Comment passe-t-on de l’univers de la musique à celui de télépilote de drone professionnel ?

Tout d’abord, j’ai une passion pour l’aviation depuis que je suis petit. De plus, aujourd’hui le secteur culturel est en perte de vitesse : il y a moins d’emplois qu’il n’y a de personnes qui recherchent un poste dans ce domaine. Je n’avais pas envie de rester des mois au chômage avant de trouver du travail. J’ai donc décidé de reprendre une formation et de créer mon entreprise. Je pense que c’était le bon moment pour me réorienter professionnellement. Après, passé la trentaine, cela devient plus compliqué. Je tiens à ajouter que je travaille actuellement avec un vidéaste, qui est lui aussi musicien. Ensemble nous apportons un autre regard sur la manière de représenter la musique classique. Je suis aussi président depuis 10 ans d’une association musicale, les Amis de l’orgue renaissance de Saint-Savin. En somme, j’ai encore un pied dans la musique.

Vous avez créé Mk9 Productions. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Mk9 Productions est une société qui fait de la vidéo avec des drones et cela dans divers secteurs (institutionnel, BTP, Patrimoine, Corporate, pour les particuliers, etc…) On fait aussi du conseil en communication, dans le sens qu’on accompagne le client dans sa démarche vidéo. Le nom Mk9 est à la fois un clin d’œil au cinéma Mk2 et à un avion de légende, le Spitfire Mk9. Il s’agit du chasseur que les Britanniques ont utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale pour repousser les Allemands lors de la bataille d’Angleterre.

Quel souvenir gardez-vous de l’ICT et que vous apporte aujourd’hui le fait d’avoir étudié chez nous ?

Cela m’apporte beaucoup. Le premier souvenir que je retiens de l’ICT, c’est une université à taille humaine. À la moindre question, au moindre problème, les enseignants et le personnel administratif sont là pour nous aider. Il y a un réel sentiment de proximité. Je voudrais rendre hommage en particulier à trois profs qui ont été importants dans mon parcours : Gérard Dastugue, Stéphane Lapoutge et Christelle Guillin, tous trois des enseignants exceptionnels qui poussent les étudiants à réfléchir par eux-mêmes et à se poser des questions. Christelle Guillin, en particulier, a joué un rôle déterminant dans mes études, en contribuant à mon entrée à l’ICT, et, par la suite, en me poussant à continuer en Master. Je suis content que ma participation au tournage de la bande-annonce du festival Toulouse Polars du Sud (avec Gérard Dastugue) me permette de revoir les profs et de voir l’évolution de l’ICT.

Vous avez aussi été professeur d’orgue à l’ICT. Pouvez-vous nous en parler ?

J’ai pu exercer cet emploi à l’IAMS grâce à Stéphane Bois, lui aussi un enseignant important dans mon parcours. C’était assez rigolo d’être à la fois étudiant à l’ICT et prof à l’ICT. Par ailleurs, il n’y a pas de limite d’âge pour les cours de musique de l’IAMS, contrairement au Conservatoire de Toulouse. J’avais donc face à moi aussi bien des adolescents que des gens ayant 60 ans ou plus. Grâce à cette expérience, j’ai appris la patience. En effet, les élèves ne progressent pas tous à la même vitesse. Il faut essayer de tirer le meilleur de chaque individu, en fonction de ses capacités, de même que les profs de fac veulent qu’on se dépasse. Il y a une vraie fierté à voir l’élève progresser. Cette période est un très bon souvenir.

[PARTENARIAT] Accord de coopération avec l'université Zhejiang Gongshang

Le 28 juin 2019

 L'ICT a reçu vendredi dernier une délégation chinoise de 浙江工商大学 (Zhejiang Gongshang University) (Hanghzou), partenaire depuis 2014.

Le Vice-President SU Weihua et le Recteur Christian Delarbre ont renouvelé l’accord de coopération afin de continuer les échanges d’étudiants au sein de la Faculté des lettres.
Chaque année, l’Université Zhejiang Gongshang envoie deux ou trois étudiants chinois en Licence LEA ou Médiation des Actions culturelles. Pour la première fois, trois étudiants en Licence 2 LEA partiront pour l’année universitaire 2019-2020 à l’Université Zhejiang Gongshang. L’ICT se réjouit de ce partenariat très actif.